Un rêve passe

– Tu es sujet imposé.

– Bien sûr.

– Il vaut mieux que tu / je ne ne te laisse pas le choix.

– Je vois mais ne vais pas voir, je prends celui qui reste.

Il se pose une question sur mon principe de précaution.

– Si vous me demandez, c’est qu’il vous manque quelque chose. Dans notre situation, avec le dernier choix qui est le premier : dire oui ou non ; je peux tout de suite appliquer ce que vous me demandez. Au bout d’un temps, mes couleurs vous apparaîtront. De là à dire que c’est notre / votre étendard je ne crois pas que cela soit la peine de continuer. Il n’y a aucune direction. Si la fois suivante, je suis invitée à me lever pour être le premier choix, je suis deuxième et perds tout à tenter de reprendre ma place. Lors de cette fois, je peux reculer et comme un deuxième choix, refuser. Il y a autant de choix dans le refus que l’acceptation. Entendez là un nouveau pas à venir : tout est à réinventer.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s