Si j’étais elle

Aujourd’hui, les jeunes écrivains féminins, dans une certaine violence et une façon un peu brutale de s’exprimer, témoignent une volonté de démonter qu’elles peuvent faire aussi bien que les hommes. Or, ceux-ci écrivent depuis toujours d’une manière délicate et sensible, sans nécessairement intercaler des obscénités. Cette nouvelle génération de femmes a une réaction bien excusable, mais qui à mon avis n’est pas la meilleure qui soit.

Françoise Mallet-Joris, extrait d’une interview belge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s