Un dimanche en EHPAD

tombola des enfants à l’EHPAD

La présidente de l’association pour laquelle j’avais accepté d’exposer à Sartrouville en 2018 a communiqué sur son site cette photo. Un immense merci à Elizabeth ! J’aime énormément ce moment où un enfant ne sait pas ce qu’il représente pour les personnes autour de lui.

La photo est amusante car la petite fille ne sait pas que derrière elle se trouve mes escargots. Elle est totalement à sa place. Quand nous étions petits, mon frère et moi allions voir la tante de notre “grand-mère“ en maison de retraite. Elle s’appelait Judith, adorait les enfants et embrassait nos joues très fort. J’ai mal au ventre quand je pense à elle. Mon frère et moi doutions qu’elle soit bien traitée. On se demande souvent combien de temps doit durer une visite pour que le personnel arrive à considérer la personne. Le lien se perpétue, c’est bien. On cache la mort ou la montrons de manière grossière. Quand un enfant vient, la scène qui se joue sous nos yeux part. Il faut maintenir ce lien car un souvenir trahi détruit des personnes qui forment une chaîne. Le lien n’est pas fort, le souvenir si.

Sur le moment on s’ennuie mais tant mieux, l’ennui construit en silence un adulte. 🤫🐌🌸

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s