Étiquette : aquarelle

Comment on fait les dessins

Un petit-déjeuner avec de quoi remplir l’estomac pendant que tourne les sujets des prochaines créations. Je vois des fleurs dans les abstraits. La présence du soleil m’a désigné des fruits et des visages à éparpiller un peu partout comme une prairie fleurie. Je sais faire ça. Le vieux Moleskine est ressorti avec le portrait de Krishnamurti. Antoine Bourdelle avait fait son portrait.

Salut.

Un petit pas

aquarelle sur toile de coton

L’après vie 2021 détail 🌾 💗 

aquarelle sur toile 20 x 20 cm

premier passage avant l’huile

j’évite de désacraliser le mythe, je l’honore, le respecte comme ma première barboteuse sagement rangée dans le carton des souvenirs ou les greniers de la mémoire si certaines et certains préfèrent

j’ai été conseillée pour cette peinture et nous sommes plusieurs à approuver ce système

j’espère qu’il vous ira

bonne semaine 😊 

La vie et l’après vie de toute chose en tout chose.

Un dimanche en EHPAD

tombola des enfants à l’EHPAD

La présidente de l’association pour laquelle j’avais accepté d’exposer à Sartrouville en 2018 a communiqué sur son site cette photo. Un immense merci à Elizabeth ! J’aime énormément ce moment où un enfant ne sait pas ce qu’il représente pour les personnes autour de lui.

La photo est amusante car la petite fille ne sait pas que derrière elle se trouve mes escargots. Elle est totalement à sa place. Quand nous étions petits, mon frère et moi allions voir la tante de notre “grand-mère“ en maison de retraite. Elle s’appelait Judith, adorait les enfants et embrassait nos joues très fort. J’ai mal au ventre quand je pense à elle. Mon frère et moi doutions qu’elle soit bien traitée. On se demande souvent combien de temps doit durer une visite pour que le personnel arrive à considérer la personne. Le lien se perpétue, c’est bien. On cache la mort ou la montrons de manière grossière. Quand un enfant vient, la scène qui se joue sous nos yeux part. Il faut maintenir ce lien car un souvenir trahi détruit des personnes qui forment une chaîne. Le lien n’est pas fort, le souvenir si.

Sur le moment on s’ennuie mais tant mieux, l’ennui construit en silence un adulte. 🤫🐌🌸

D’avant d’alors

dans la maison de Paul Cézanne

Plus loin, plus bas, du centre de la terre, sous les couches terrestres formées par les événements climatiques.

C’est le moment de faire ses commandes de semences pour celles et ceux qui ont un jardin ou un balcon. Après le nouvel an qui s’accompagne souvent d’herbes non utilisées à jeter dans la nature, je fais le tour des graines récoltées et des graines données dans le périmètre de mes connaissances. Elles ont toutes tenues et cherchent la liberté. J’ai volé des fleurs dans ma vie et des graines comme une pie attirée par l’or. Du coup j’achète des arbustes qui ne vont pas à l’intérieur et que je garde un mois comme un sapin de Noël avant de les replanter dans la forêt. C’est équitable. Certaines sont obligées de revenir là d’où elles proviennent tant le type de sol diffère d’une agglomération à une autre. J’en ai marre de l’ailanthe qu’ils nous ont planté partout en remplacement du ginko (avant cela encore du prunier), c’est moche et question absorption d’air pollué je fais les yeux ronds. Le plan de l’armée secteur espaces verts pue. On a retiré l’amiante depuis longtemps quand même. Salut.

Portrait de mitaines écarlates, auteure du livre de cuisine C’est pas de la tarte.

Kasumi

illustration à l'aquarelle sur papier format a5
Illustration à l’aquarelle sur papier format A5

Le couteau des cuisiniers japonais s’appelle un kasumi. Il sert à couper le poisson cru et certains légumes. À la maison je n’ai que des couteaux français qui demanderaient à être affutés. Celui-ci est en train de l’être par une cuisinière française My Sweet Faery, une spécialiste de la cuisine sans gluten. Je l’ai peinte un jour où je voulais mettre en avant des femmes dans leur travail tant j’aime ce qu’elles peuvent faire de leurs mains. Que cela soit un métier ou une passion, elles nous apprennent à mieux vivre, à ne pas trahir un rêve d’enfant une fois arrivé à l’âge adulte.

L’appétit vient en mangeant

Jumièges organise épisodiquement une manifestation culturelle dans son abbaye. L’art contemporain environnemental réuni des plasticiens, des sculpteurs, des paysagistes, des photographes en lien avec le Land Art. J’ai eu la chance d’en voir deux à ce jour et de connaître l’abbaye qui date du IXe siècle, l’une des mieux préservée en Normandie. La cuisine d’une auberge m’a fait dessiner sur place. Une escapade le temps d’un week-end à Rouen. Fin 2016.

produits de la mer depuis la Normandievin, lotte et crevette rose au cerfeuilà l'auberge des ruines en NormandieJumièges à Ciel Ouvert

Deux carrés de couleurs

L'Alpha / Hommage à Paul Klee - aquarelle

Il était prévu cette semaine une exposition par le Vesin’Art sur l’abstraction au Vésinet. Comme toutes les manifestations culturelles, l’exposition a due être annulée. On rêve d’un report mais rien est sûr car la ville est déjà très occupée par d’autres événements. Je devais participer pour la première fois à ce rendez-vous artistique avec deux aquarelles. J’ai eu tout le mal du monde à choisir dans mes peintures des œuvres qui soient guidées par ce que je fais en art figuratif. Je suis heureuse d’avoir au moins vu l’installation. Cela m’a apporté du travail supplémentaire et permis de voir que ce qui était en cours avait pu mûrir en un regard. Je les ai photographiées. Une façon de dire que le moment a existé.

-> https://www.levesinart.com/artistes

Affiche mars 2020 - exposition sur l'Abstraction

IMG_20200318_180442

D’un lieu à un autre

Expo vente passée mais assez récente pour vous dire que l’expérience fut très heureuse avec le service hospitalier. Je suis habituée à ne m’intéresser qu’à l’installation, situation terrifiante qui précède toute forme de mise en relation avec le public. Je sais ce que j’aime, moins ce que le public aime. Il dit vouloir voir et toucher, mais ce n’est pas toujours possible. Alors, je regarde ce qu’il a déjà et non ce qu’il dit vouloir. Dans cette maison de retraite se sont des prés, des vaches, des poules et des maisons biscornues qui donnent à l’ensemble un aspect cosy typique de l’arrière pays. On se dirait dans le salon ou dans la cuisine de sa tante, pour vous résumer la situation. La secrétaire médicale aime les grandes fleurs des champs, l’échinacée pour ne citer que celle vue dans ses cheveux, et laisse les insectes qui grouillent les sols et les murs, aux enfants et ados. Les personnes âgées veulent un morceau de leur maison. Les enfants veulent une histoire.

Beaucoup de panoramiques sont partis. Et des joueurs de sports et des bouquets de fleurs.

Je n’avais rien à vendre, je suis venue sur l’invitation de l’APAM que j’ai rejoins en septembre. Sortir de l’atelier une seconde pour rencontrer ces personnes fait du bien à l’art. Nous fait du bien aussi.

Merci.