Étiquette : blanc

Le drapé

Le drapé de Patrick Le Chanu

Grande amie à coup sûr qui a inventée ces petits livres. Lors des périodes de grandes créations, ils font des pauses au studio très amusantes. 🌹❤️❤️❤️❤️🌹🌹
Nos vêtements disent une histoire. Assumer des personnages tragicomiques ou nus me fait rire. Mon héros et mon héroïne sont nus, … transparents donc pour moi. Ils ont beaucoup à ‘dire’ avant que le tissu ne veuille dire lui aussi quelque chose. Que peut une héroïne qui ne cesse de revendiquer la femme sexy sans rien sur le dos. Je ne la comprends pas. Qu’est-ce qu’elle veut me dire. Je veux moi qu’elle ait sur elle des vêtements sexys d’abord. C’est une chose que de vouloir c’en est une autre que de pouvoir. Du coup tragicomique, elle s’habille. Quelque fois c’est sexy mais elle n’a pas l’air de l’avoir fait exprès.

La robe de mariée

La robe de mariée d’Alexis Mabille en vitrine dans la galerie Vivienne à Paris

⭐ J’aime les vitrines. À l’approche de Noël, elles sont des prouesses d’imagination. L’intérieur des magasins et leur scénographie me fascine depuis un tour à Lille dans la boutique NafNaf. Cosy et girly avec des chaises suspendues comme une salle de classe se transformant le soir en salle de bal. Je reste souvent à regarder pour n’acheter au final qu’un pull ou une jupe, rarement l’ensemble. Ce qui me fait revenir souvent et me fait acheter des accessoires inutiles juste pour justifier ma présence. C’est bête hein les filles ? En dehors des lumières et des podiums qui font notre goût saisonnier à celui d’une étalagiste, je regarde les mannequins. Mon père en a pleins qui lui servent de porte manteau. Il a fait semblant de m’en acheter un et se l’est gardé. Salop. J’en veux un noir comme pour accrocher les bijoux. D’ailleurs, je rêve depuis longtemps d’accrocher des bijoux sur le mur comme des paillettes. Les hommes trouvent bien un moyen d’accrocher leurs cravates et d’exposer leurs baskets, pourquoi pas moi. 🌸
La robe et la parure, la vendeuse, dans un passage parisien, était très fière que je la prenne en photo.

Blanc sur blanc

Photo prise ce week-end lors de la pose du Gesso.

Pour cette étape délicate, j’utilise la table à repasser qui permet de modifier la hauteur de travail et de bouger avec aisance. 🎨

Près de la table, des crayons 🖍, des règles 📐📏 ou compas, quelque fois un calque. Difficile de garder l’esprit clair. Je m’en remets à mon carnet 📒 qui malheureusement ne m’accompagne pas toujours.