Petite nature

Si j’ai perdu du poids lors du confinement, j’en ai pris au décès de ma grand-mère. Là, je vous dis pas ce que j’ai mangé comme pastas et lasagnes de ma mère. C’en est indécent. Moi qui n’aimais pas le chocolat à l’orange, Sapristi ! ma grand-mère a été longue à monter tant elle avait encore à dire sur cette terre. Je ne sais pas encore le traduire en images. Le texte vient tout seul sans possibilité d’en modifier la forme. Peu importe d’être crue ou non, je sais que nous voulons tous de belles histoires. C’est tout ce qui compte. J’ai racheté des carottes et de la salade, le poids de la casse ne devrait pas apparaître sur mon écriture. Je continue les cretarium au 0.5 et tends vers le 0.3, j’ai racheté le manuel de typographie que j’avais quand j’étais ado – miserere – et des mecanorama, je les aime trop ! Nous sommes des petites natures, des pas grands choses, qui voyagent d’un pays à l’autre de l’Europe jusqu’à trouver la maison où pondre nos oeufs. Il m’arrive de trouver des coquilles dans la forêt et je m’interroge sur l’endroit où peut être l’oisillon. Je ne sais pas les identifier et m’en moque un peu. Je rentre et d’un résumé il en sort gluant une masse de vie. Qu’est-ce que c’est ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s