Boire à la source

Dans un catalogue de chez Drouot, un verre a attiré mon attention. J’ai voulu le dessiner plusieurs fois.

Dans ce verre tout me dictait de commettre ce geste. L’illusion de le tenir dans ma main était si grande que je dus passer au fusain pour éloigner toute idée de le posséder. Je crois que ça n’a pas marché. Je n’ai pas su m’arrêter et sa version peinte est en cours de route. Diable où allons-nous.

img_9623-1

Deux oiseaux sur un verre. ♡

crayons de couleurs et fusain au format A4 (2018)

img_9626-1

img_9622-1

img_9624-1

39525994_276973559768930_7161362910969593856_o

pièce d’une vente aux enchères parisienne en 2018

Les accidents

J’ai pris en photo cette peinture pensant à un pas à pas. Des jeunes qui l’aimaient ne voulaient plus que j’y touche. Ils m’ont rappelé ce que j’aimais au même âge : des choses pas finies, des accidents, des impulsions … des choses qui disent et font sentir que quelqu’un à l’autre bout du monde est comme eux.

Des choses disant que continuer se serait tout perdre. Ce tableau les fait se sentir mieux. On dirait du Edvard Munch. Une femme. Un paysage. La lumière côté nord. L’accident : une trainée verte empêche de lever à tort les yeux et les repose en portant le regard sur la gauche.

img_9630

Titre : La muse endormie

huile sur toile au format 40 x 30 cm

Au Botanique

Le fil de l’actualité ne suit pas le cours de la vie. Il laisse remonter des évènements plus anciens. Je suis allée plusieurs fois à Bruxelles. L’air de la ville met des accords dans mes cahiers.

J’entends la musique monter. Mes cahiers se remplissent.

img_9625

aquarelle et crayons de couleurs format A5